Accueil > CA, CT, CHSCT et DS > Conseil d’Administration de VNF > CA du 10 juillet 2019 : Déclaration CGT

CA du 10 juillet 2019 : Déclaration CGT

mercredi 10 juillet 2019

Monsieur le président du Conseil d’Administration,
Madame la Commissaire du gouvernement,
Mesdames , Messieurs les Administrateurs,

Dans un contexte social très dégradé, la CGT comprend la colère exprimée pendant des mois sur les ronds points. Et il y a fort à parier que ce mouvement n’est pas terminé. Les attaques pour réduire les libertés fondamentales se succèdent. La baisse des déficits publics, dont la réalité n’est pas prouvée, est le prétexte à tous les excès dans la diminution des conquêtes sociales et la suppression des missions de service public et par voie de conséquence de suppression d’emplois publics.

C’est une guerre ouverte entre un gouvernement libéral qui considère que tout est marchandise : la santé, l’éducation, le prélèvement de l’impôt, des taxes, tout comme le secteur des infrastructures de transports et les gestionnaires de réseaux. Aéroport de Paris et la privatisation de certaines routes nationales en sont deux exemples d’actualité.

Non seulement les services publics sont menacés mais maintenant les fonctionnaires sont stigmatisés et le projet de loi de transformation de la fonction publique favorisera l’arrivée de CDD sur tout type de poste, la compétition sera lancée entre précaires et non précaires, sans oublier la suppression des CT et des CHSCT et les pertes de prérogatives des CAP. Pas sûr que notre établissement en tire un bénéfice à long terme.

La mission des transports a laissé la place au concept plus abstrait de la mobilité dans le projet de loi LOM. Pour autant c’est une réforme en profondeur des transports, qui fait la part belle à l’ouverture à la concurrence et ouvre la possibilité de faire payer les usagers tout en oubliant le report modal et la lutte contre les émissions des GES dans les transports de marchandises. Les annonces de la ministre Borne, ne suffiront pas, le remboursement d’une partie des taxes sur le gas-oil routier reste encore trop important pour inverser une tendance lourde.

Preuve en est les projets de VNF de dé-navigation (même si nous sommes conscient que la terminologie déplaît) alors que c’est de développement de la voie dont le pays a besoin et pour de multiples raisons. En privilégiant le grand gabarit et quelques secteurs touristiques, mettant à mal les liaisons inter-bassin, l’EPA VNF n’agit pas pour le développement du transport par la voie d’eau. VNF continue d’externaliser et de supprimer les missions.

La réunion des administrateurs se veut stratégique. Les questions sont nombreuses la problématique de la ressource en eau est une des plus prégnante. Au-delà de la gestion hydraulique automatisée, qui va générer des baisses d’effectifs, qu’en est il, des perspectives de remplissage des bassins réservoirs à long terme et des possibles scénarios d’étiages sévères ? Cela pose également la question de l’urgence de mettre en place un véritable plan d’entretien des berges et des digues pour éviter les fuites et les pertes d’eau. Nous souhaiterions que ce point soit largement évoqué aujourd’hui.

Les administrateurs CGT représentants du personnel