Accueil > CA, CT, CHSCT et DS > Comité Technique Unique de VNF > CTU plénier du 16 février 2017 : Déclaration liminaire CGT

CTU plénier du 16 février 2017 : Déclaration liminaire CGT

jeudi 16 février 2017

Le réseau confié à VNF se dégrade inéluctablement. Le manque de moyens humains et matériels est criant.

Concernant les effectifs, 1 emploi sur 5 a été supprimé, au final 1000 emplois perdus en quelques années.

La CGT revendique le retour des voies naviguées et non naviguées dans le giron de l’État, y compris les réseaux transférés aux Collectivités Territoriales.

Il est urgent de n’avoir qu’un seul opérateur pour l’ensemble des voies naviguées et non naviguées pour garantir l’égalité du service aux usagers sur tout le territoire national.

Alors que nous venons de connaître dans toutes les régions des pics de pollution sans précédent, avec un impact négatif sur la santé de tous, mais encore plus sur les personnes fragiles comme les enfants et les personnes âgées. Il n’est plus concevable que la société capitaliste continue à détruire notre environnement. A la place de l’écotaxe ciblant les entreprises de transports routiers de marchandises (TRM), notre Ministère de tutelle a choisi de taxer les automobilistes avec la nouvelle vignette Crit’air.

Inutile d’être devin pour prédire que ladite vignette sera à coup sûr mise en place dans toutes les grandes villes, et que les pics de pollution seront de plus en plus fréquents.

Pour réduire la pollution, la congestion du trafic routier autour des grandes villes et aussi réduire l’accidentologie, il est urgent d’imposer le report modal vers le transport fluvial.

Devant ces besoins dans l’intérêt des citoyens, la CGT revendique le doublement des effectifs à terme et nous sommes prêts à entamer des négociations sur cette base.