Accueil > Les actions > Actions menées en 2016 > La CGT appelle les salariés à la mobilisation les 15 et 29 septembre (...)

La CGT appelle les salariés à la mobilisation les 15 et 29 septembre 2016

mercredi 14 septembre 2016

Aujourd’hui, VNF de part le ministère tente une manœuvre de réduction d’enveloppe dédiée aux salariés de droits privés. Cette enveloppe regroupe l’ensemble de la négociation annuelle obligatoire : prime, mobilité, expertise et autres. De plus, La direction de VNF n’a toujours pas pris de décision quant à la garantie des acquis sociaux dont les tickets restaurants.

Face aux risques sérieux de pertes de nos acquis, la CGT appelle à la mobilisation et déposera un préavis de grève reconductible à compter du 29 septembre 2016. De plus, la CGT appelle à la solidarité des agents publics de l’état à se joindre au mouvement. La CFDT a fait part à la direction du dépôt d’un préavis de grève également pour la même période.

Ce sera l’unique chance donnée aux droits privés d’exprimer leur colère face au mépris de la direction et à la politique du gouvernement, notamment celui du cadrage des tutelles revu à la baisse. Il sera plus que nécessaire d’être nombreux et déterminés, sans quoi à l’avenir, il serait à craindre une perte définitive de la prime d’intéressement en l’absence d’un sérieux rapport de force.

Au delà du combat à mener pour garder nos acquis sociaux dans à VNF, la CGT appelle tous les personnels à la mobilisation le 15 septembre 2016. En effet, s’il est compliqué de mener un combat revendicatif aujourd’hui, comment sera la situation demain, avec l’application de la loi travail. Cette loi passée trois fois par le 49.3, refusé par 75 % des travailleurs !

PUBLIC – PRIVE, Tôt ou tard, tous dans le même panier.

La loi Travail, c’est l’austérité et la précarité imposées aux salariés : remise en cause des 35 heures, licenciement économique simplifié, modulation du paiement des heures supplémentaires sur trois ans, réduction du délai préalable d’information de la modification des congés, de la programmation des périodes d’astreintes et possible suppression de son indemnité. Le tout régis par des accords d’entreprises et non plus des accords collectifs, réduisant les possibilités de ripostes à peau de chagrin.

Et si la rigueur budgétaire est de mise dans le privé, il n’y a aucune raison qu’elle ne soit étendue également à la fonction publique très prochainement.

D’autant que l’austérité s’y est faite ressentir depuis 2010 avec le gel du point d’indice, alors que le manque de moyens et les restrictions budgétaires sont constants dans l’éducation, les hôpitaux ou dans notre EPA et que les personnels ont à subir des dégradations constantes de leurs conditions de travail

La lutte continue…

Vous trouverez toutes les infos sur le site www.decryptageloitravail.cgt.fr et les points de rassemblements ci après : http://cgt.fr/Loi-Travail-la-carte-de-la.html