Accueil > Les DT > Direction Territoriale de la Seine > DT BS : Courrier UF CGT au Président de région Nord - Pas de Calais (...)

DT BS : Courrier UF CGT au Président de région Nord - Pas de Calais Picardie

vendredi 15 janvier 2016

A l’attention du
Président de Région Nord -
Pas de Calais - Picardie
Xavier BERTRAND

Objet : Demande d’audience

Monsieur le Président,

L’Union Fédérale CGT de la Direction Territoriale du bassin de la Seine souhaite vous alerter sur les choix politiques pris dans le cadre du projet stratégique 2015 - 2020 de l’établissement public administratif (EPA) Voies Navigables de France (VNF).

Votre circonscription est traversée par le canal du Nord et se trouve territorialement au cœur du projet Seine Nord Europe.

Sur le projet stratégique 2015 - 2020, l’EPA VNF s’oriente sur une réduction forte des moyens, humains et financiers, conduisant à revoir son niveau de service rendu aux usagers de la voie d’eau. Cette dégradation de missions de service public, si elle se confirmait, serait vectrice d’un signal négatif pour les modes de transports alternatifs au routier.

Dans un cadre budgétaire toujours plus contraignant, les territoires, dont le votre, seraient impactés socialement et économiquement par ces choix politiques.

Le projet stratégique 2015 – 2020, en l’état, remet en cause les investissements nécessaires à la bonne marche et au bon entretien du canal du Nord. La direction territoriale du Bassin de la Seine conduit actuellement un projet sur ce linéaire ayant pour objectif de réduire et déplacer les effectifs restants sur des secteurs autres que le votre. A n’en pas douter, les effets ne seront que négatifs pour les usagers du canal du Nord.

Le choix est fait par VNF d’automatiser l’ensemble du linéaire canal du Nord pour un coût de plusieurs millions d’euros tout en sachant que ce tronçon aura vocation à être fermé très prochainement avec la mise en route de Seine Nord Europe. Ce choix d’automatiser conduira à réduire voir à assécher les dépenses d’entretien nécessaires à l’ouverture à la navigation.

Les dépenses d’entretien non réalisées aujourd’hui fragiliseront inévitablement l’exploitation du réseau navigable demain.

Les personnels subiront également des pertes de rémunérations et se verront exercer leurs missions dans des conditions de travail dégradées (mobilité géographique, horaires décalées).

Le pouvoir d’achat déjà mis à mal par le gel du point d’indice pour les fonctionnaires et la non revalorisation des grilles salariales pour les personnels de droit privé se verra diminuer une fois de plus.

Bien évidemment, le projet Seine Nord Europe va bouleverser le quotidien des personnels du canal du Nord. Il est en effet prévu la fermeture du canal du Nord lors de la mise en eau du nouveau tracé Seine Nord. Que dire de l’investissement de plusieurs millions d’euros réalisé quelques années auparavant pour automatiser le canal du Nord pour ensuite le fermer. Que dire de la détresse dans laquelle les personnels du canal du Nord se trouveront face à cette nouvelle réorganisation. Ces personnels seront impactés à deux reprises d’ici 2023, date de mise en service du nouveau tracé.

Dans le cadre de votre campagne électorale régionale, vous avez pu constater en rencontrant différentes personnes de tout milieu que la misère sociale grandit jour après jour dans notre pays et touche de plus en plus de personnes.

Nous pensons que des solutions autres que celles proposées aujourd’hui sont possibles et sont économiquement viables. Ces nouvelles solutions que nous vous proposerions dans le cadre de notre future rencontre permettraient à la fois un développement économique sur votre région, un meilleur niveau de service public rendu à l’usager et une amélioration sociale pour les personnels travaillant sur le canal du Nord que nous représentons.

Au vu des ces éléments, Monsieur le Président, l’Union Fédérale CGT de la Direction Territoriale du Bassin de la Seine souhaite vous rencontrer pour échanger et construire avec vous un projet de la Voie d’Eau responsable.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, nos salutations distinguées.

Le secrétaire général
de l’UF CGT de la DT
du Bassin de la Seine