Accueil > Les actions > Actions menées en 2014 > Pour la fonction publique et ses agents, il faut d’autres réponses

Pour la fonction publique et ses agents, il faut d’autres réponses

lundi 1er septembre 2014

Billet d’actualités UGFF-CGT du 29 aout 2014

En cette fin août, la rentrée sociale est déjà bien entamée. Au temps maussade de l’été, succède une remaniement ministériel non moins maussade qui devrait orienter encore un peu plus la politique gouvernementale vers le libéralisme, et l’austérité.

Pour la FP. parmi tous les mauvais plans de cet été, ou ceux en préparation nous continuons de noter : les salaires gelés depuis 2010 qui pourrait demeurer ainsi jusqu’en 2017 ; les restrictions budgétaires ; les baisses d’effectifs et la précarité qui pèsent directement sur les conditions de travail, les réorganisations administratives délétère dont la réforme territoriale, autant d’éléments de nature à altérer la qualité du service public rendu aux citoyen.

Comme le déclaraient à la presse, début juillet, les sept secrétaires nationaux d’organisation syndicales représentatives de la FP : "Pour la fonction publique et ses agents, il faut d’autres réponses".

Hélas ce ne sont surement pas les premières déclarations de cette nouvelle équipe gouvernementale, qui nous laissent penser que les agents de la fonction publique vont être entendus sans l’expression d’un rapport de force de haut niveau pour imposer d’autres réponses.

En ce sens, et comme pour l’ensemble de la CGT, il nous faut organiser et tenir partout les assemblées générales de rentrée, avec une implication toute particulière de tou-te-s les militants pour : animer dans les syndicats la syndicalisation ; aider à construire une vie syndicale collective ; développer l’activité revendicative auprès des salariés et les luttes sur les lieux de travail.

D’ores et déjà mettre en débat, avec tous les personnels la participation et la réussite de :
- la mobilisation des retraités sur leurs revendications dans les territoires, avec notamment la revalorisation des pensions, le 30 septembre.
- l’initiative nationale coordonnée sur les questions de santé et de sécurité sociale, mi- octobre, en amont de l’examen du PLFSS par l’assemblée nationale.
- la journée nationale d’action interprofessionnelle sur les thématiques salaires, industrie et service public, dont les formes sont à travailler.
- l’organisation de rencontres interrégionales, dès l’automne,pour échanger sur les expériences gagnantes et nos pratiques syndicales
- l’engagement de toutes et tous dans la campagne confédéralisée pour les élections professionnelles dans la fonction publique